Les jeunes se mobilisent pour leur ville

 

Maya d’Alarie

Samedi dernier a eu lieu la 3e édition de la Journée des jeunes Montréalais, sur le thème Bouge ta ville! À l’initiative du Conseil jeunesse de Montréal (CjM), plusieurs jeunes provenant de divers organismes du quartier ont présenté un projet en présence de candidats locaux aux prochaines élections municipales, Émilie Thuillier de Projet Montréal, et Harout Chitilian d’Union Montréal. L’événement s’est tenu au Centre des Loisirs de l’Acadie.

Regroupés dans les locaux du deuxième point de service de la Maison des jeunes de Bordeaux-Cartierville, Jeunesse 2000, une vingtaine de participants et les deux candidats ont attentivement écouté une vidéo lancée par un intervenant de l’organisme. Dynamique et enjoué, le petit film commence par une chanson des Black Eyed Peas. Puis les visages, les rires, les jeux défilent. Derrière la caméra, l’intervenant montre comment les jeunes du quartier utilisent le point de service pour s’occuper, s’amuser et faire du sport, malgré le manque de moyens. En effet, les jeunes jugent les locaux trop vétustes, les équipements désuets et le décor peu attrayant. Tous le clament, ados et intervenants: «Il faut aménager Jeunesse 2000!».

Deux étages plus haut, ce sont les jeunes de l’Office municipal d’habitation de Montréal qui ont défendu leur projet, à l’aide de diapositives, de photos et de pancartes. Andjo, âgé de 15 ans, a pris seul la parole. Il a parlé du quartier Ahuntsic, des belles initiatives: le jardin communautaire, le nettoyage du quartier, le barbecue, les amis, la famille mais aussi des problèmes. «On voudrait avoir un terrain de soccer, un parc et un terrain de basket, ça permet aux jeunes de ne pas aller dans les gangs», a-t-il expliqué. Andjo en est convaincu, plus il y a d’activités moins les jeunes sont tentés de faire des bêtises.

De leurs côtés les candidats Émilie Thuillier et Harout Chitilian ont remercié et félicité les jeunes pour leurs travaux et promis d’adresser les problèmes. Émilie Thuillier a pointé du doigt le fait que peu de participantes féminines ont été impliquées dans ces projets. Tandis que Harout Chitilian a dit comprendre ces jeunes, venant lui aussi d’un milieu populaire.

L’opération Bouge ta ville! a simultanément eu lieu dans plusieurs arrondissements de Montréal. Les projets seront évalués par les membres du CjM lors d’une assemblée spéciale et les résultats seront annoncés dans une semaine. À la clé pour le meilleur projet: la coupe CjM et des prix d’une valeur de 2000$. Un prix de participation sera remis à tous les concurrents.

Article publié le 23 octobre 2009 dans le Courrier Bordeaux-Cartierville (Montréal).

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualité locale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s